samedi 25 mars 2017

Prix des Dévoreurs, la suite !


Cette semaine, retour à Evreux et ses environs, pour de nouvelles rencontres avec les classes dans le cadre du "Prix des Dévoreurs".

Que d'enthousiasme et de belles surprises !
La classe de l'école des Prés Verts, avec leur enseignante, Marie-Noëlle Le Meilleur, est arrivée déguisée en petits indiens et indiennes (à tresse !). J'espère qu'ils m'enverront les photos qui ont été prises !
Ils m'ont offert un recueil contenant leurs propositions de couvertures pour le roman...




(quelques exemples des couvertures réalisées par les enfants)


... Et ils avaient rédigé une réponse de Sacha à Léo (ça m'a bien rassurée d'apprendre que la lettre de Léo était bien arrivée), que j'ai trouvée très émouvante :

Ensuite, j'ai rencontré la classe de CM1-CM2 de l'école Maxime Marchand, dans la très belle médiathèque de St Marcel. Et là aussi, je suis repartie les bras chargés de jolies surprises !
Tout d'abord, un carnet "Les mots de Léo" (dans mon roman, Léo collectionne les mots, compliqués, les mots qui riment, etc.), dont voici quelques pages : 





(j'aime beaucoup le mot "effaceur" à moitié... effacé !)


Et aussi un carnet de dessins, des textes, des acrostiches sur le titre du roman...





(les passagers du tapis roulant du métro, que Léo compare à des "poissons panés"...)



et même... une ORDONNANCE !



Qui fait écho à la page 23 du roman :


Mention spéciale pour cette super idée (et merci aux parents médecins !) !!

D'autres rencontres ont suivi le vendredi, avec l'école Paul Herpin (merci pour le goûter !), puis l'école de Cormeilles. Pas de photos mais des beaux souvenirs, le cœur gonflé à bloc, et l'envie d'écrire encore !

Pour finir, ce moment que j'ai trouvé très drôle (classe d'Anne Peron, à Cormeilles) :
(moi)
- J'écris parfois avec d'autres auteurs, comme Sandrine Beau et Séverine Vidal, avec qui nous avons fait la série La Tribu...
(la classe, en chœur)
- Du sujet !!
- ... euh...
(la maîtresse)
- oui l'attribut du sujet, on est en plein dedans en ce moment...

:D

Merci à tous, aux médiathèques qui nous ont accueillis, à mes accompagnantes, et bibliothécaires investies et passionnées, Pauline et Delphine, à Annie Falzini de la librairie l'Oiseau Lire...
... et peut-être à bientôt (si mon Léo a la chance de remporter le prix) !








vendredi 10 mars 2017

Prix des Dévoreurs



Cette semaine, c'était le début de mes rencontres avec les classes participant au prix des Dévoreurs !
"Léo cœur d'indien" est dans la sélection du niveau CM, et ce sont donc des élèves de CE2 à CM2 avec qui j'ai eu le plaisir d'échanger pendant deux jours.


Et voyez plutôt comme ils ont été enthousiastes et productifs !...

La classe d'Emmanuelle Boquet avait travaillé autour de "Léo cœur d'indien" mais aussi autour de "On n'a rien venir"... Ce qui a donné une boîte de "mots que l'on aime et que l'on n'aime pas", et une boîte remplie de "symboles de paix".





Après un petit détour par l'école de Villers sur le Roule, pour rencontrer la classe de Cécile Bonnegent, nous occasionnant, mon accompagnatrice et moi, une légère panique du GPS sous le déluge des pluies de mars, nous avons découvert la classe de Marie-Josée Guerra, qui nous attendait de pied ferme.
Eux avaient imaginé des listes de mots qu'ils aimaient, mais aussi des suites (heureuses) à "Léo cœur d'indien", que j'ai été enchantée de découvrir :


 



Le mardi, je n'étais pas eu bout de mes surprises...
Dans la classe de M. Bellot, ils avaient dessiné un beau poster représentant mon histoire :


Et dans la classe de Pauline Cotten, des dessins inspirés par des passages du livre,
mais aussi des maquettes !





Bravo à la gagnante du concours qui avait été organisé dans la classe !

Merci aux enfants pour leurs sourires et leurs questions, aux enseignants pour leur accueil, mais aussi à Anaïs Geslin et Jacques Beaudoin qui m'ont accompagnée pendant ces deux jours (et m'ont entendue beaucoup me répéter...)

Et dans une semaine... Ça recommence !









lundi 20 février 2017

A Royan, on a fêté la démocratie !


C'était la semaine dernière, à Royan !
Des classes de CM1, CM2 et 6ème avaient lu "On n'a rien vu venir", et j'ai eu la chance de les rencontrer.

A la médiathèque de la Tremblade :



Mais aussi au collège Emile Zola, où les enfants avaient crée des "nuage de mots" autour de tout ce qu'ils n'aimeraient pas perdre, si un parti comme notre "Parti de la Liberté" arrivait au pouvoir...


(Les mots les plus "gros" sont les plus importants ! Ouf !)

Certains avaient aussi réalisé des affiches autour de trois adolescents ayant dû résister.


Bravo pour ce travail !

Le beau temps était au rendez-vous (le froid aussi !)... Ce qui m'a permis de visiter la ville et de me promener sur la plage... un vrai bonheur...





Un grand merci à la Ligue des Droits de l'Homme du pays royannais d'avoir organisé ces rencontres, mais aussi à Cyril Naudin, principal adjoint du collège E. Zola, pour son accueil chaleureux (un grand merci aussi à sa famille !).
Merci pour l'enthousiasme que j'ai pu voir concernant notre roman... et surtout, bravo pour cette belle énergie autour de la citoyenneté ! En ces temps un peu gris qui menacent nos libertés, ça met vraiment du baume au cœur...






vendredi 17 février 2017

Bienvenue en librairie, Vandam !



Cette fois ça y est, "Le mystère Vandam Pishar" est sorti !

Et certaines blogueuses lui font déjà l'honneur de très belles critiques :

"La présente histoire est fantasque et fabuleuse juste ce qu'il faut pour titiller la curiosité des lecteurs (...). Un petit roman réjouissant ! "

"J'ai adoré ce récit qui mélange humour et  réflexion sur les différences
et surtout sa chute m'a conquise !!"
sur Blogamoi

"... à lire sans hésitation pour faire le plein de vitamines et bonne humeur en famille. A consommer sans modération."

Merci à tous pour votre enthousiasme !!


vendredi 13 janvier 2017

La mystérieuse sortie de février 2017


En février, aux Editions de l'Ecole des Loisirs !
Collection Neuf
Illustration de couverture de Maureèn Poignonec 

Je suis particulièrement heureuse de cette publication, car la première version de ce texte a été écrite sous l'œil bienveillant mais acéré de douze classes, dans le cadre du Feuilleton des Incos.

C'est donc un joli "point final", que de voir cette histoire publiée par l'Ecole des Loisirs !

Pour voir la fiche du livre c'est ICI !